La collecte des déchets de chantier

Chaque année, l’Hexagone engendre plus de 40 millions de tonnes de déchets de chantiers. Dans la seule région Ile-de-France, l’activité du bâtiment (construction, démolition et déconstruction) en produit 9,5 millions, et les travaux publics 22,5. Et si ces matières, souvent enfouies ou incinérées, sont encore trop peu recyclées, la réglementation européenne imposera d’ici 2020 la valorisation d’au moins 70% de ces gisements en matière première secondaire ou énergétique (Directive-Cadre de 2008). Pour Paprec, qui en traite déjà plus de 300 000 tonnes tous les ans sur ses sites principaux, le recyclage des déchets de chantier passe tout d’abord par une collecte optimisée de ces déchets majoritairement inertes (terme employé pour désigner un déchet non biodégradable, qui ne brûle pas et ne pollue pas l’environnement), dont nous allons détailler ici les modes opératoires.

LA COLLECTE PAR CAMIONS

La majeure partie des déchets de chantier collectés par le groupe Paprec est issue de gisements produits par les grandes entreprises du bâtiment, auprès desquelles l’entreprise de recyclage travaille déjà depuis de nombreuses années. En Ile-de-France, Paprec dispose d’une soixantaine de poids lourds qui assurent l’enlèvement des déchets sur les chantiers. Ces déchets récupérés sont ensuite vidés sur les centres de traitement de Paprec puis traités. La capacité et la nature des contenants et bennes pour la collecte varie bien évidemment en fonction des types de déchets récupérés, des tonnages estimés et de la place dont le client dispose sur le chantier de construction, de démolition ou de déconstruction. On trouve donc des caissons aux cubages différents, comme des bennes de 8m3, de 10m3, de 15m3 ou de 30m3. D’autre part, certaines bennes de chantier sont renforcées et peuvent être manipulées à l’aide d’une grue. On parle donc de « bennes grutables ».
 
 
Sur le plan opérationnel, les bennes à gravois (ou gravats) mises à disposition sur les chantiers (selon des systèmes de forfaits, ou dans quelque cas, de location de camions-bennes avec grue ou non)  sont commandées par les clients puis remplies par leurs soins au cours des travaux. Une fois les bennes remplies, Paprec envoie sur le chantier ses camions-bennes à chaine (c’est-à-dire des poids lourds équipés de surfaces de chargement facilitant les changements de conteneurs à déchets, et de mécanismes à portiques étudiés pour optimiser le chargement) ou ses multi-bennes ampliroll (avec des systèmes de chargement ou de déchargement installés sur des châssis industriels) pour récupérer les matières et les transporter sur le site de traitement et de tri des déchets de chantier.
 
 
Deux grands types de déchets en mélange sont ainsi collectés au cœur de ces chantiers :

  • Durant les phases de gros-œuvre, Paprec récupère surtout des déchets lourds en mélange, comme des gravats propres ou des gravats mélangés.

 

  • Durant les phases de second-œuvre/aménagement du bâtiment, Paprec récupère surtout du DIB (ou Déchet Industriel Banal), fait en l’occurrence d’une agglomération de diverses matières (carton, plastique et autres produits). A cette occasion, Paprec est par exemple amené à récupérer les emballages dans lesquels sont livrées les portes ou les ou les fenêtres que les bâtisseurs ajoutent à leurs constructions en dernier lieu.

 
En complément de ces déchets en mélange, Paprec peut également être amené à collecter des déchets non mélangés, lorsqu’un pré-tri des déchets est effectué sur les chantiers. Au contraire des déchets en mélange, les déchets pré-triés (gravats propres, bois, béton, etc.) ne passent pas sur une chaine de tri en arrivant sur le site de traitement.
 
Pour vérifier que la qualité des matières est bien conforme au contrat passé entre le groupe de recyclage et son client, deux contrôles sont effectués. Celui effectué par le chauffeur Paprec, tout d’abord, qui se rend sur le chantier muni d’un bon d’enlèvement (sur lequel sont consignés son nom, la matière récupérée et le cubage de la benne) mais ne collecte aucun conteneur à déchets sans avoir inspecté son contenu au préalable, et celui du responsable de bascule, qui se chargera une fois la matière acheminée sur le site de traitement Paprec de la déclasser ou non.

LA COLLECTE PAR VOIE FLUVIALE

Symbole de la volonté de Paprec Recyclage de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, la péniche « Eckmühl » permet d’éviter à chaque rotation la présence de 12 poids lourds sur les routes d’Ile-de-France, et donc l’émission d’une tonne de CO2. Procédé d’avenir, efficace et écologique, le transport fluvial est employé pour collecter les matières réceptionnées puis stockées dans des déchetteries professionnelles (installées et gérées par le groupe Paprec) sur les bords de Seine, à Paris ou en première couronne. Accolées à des magasins de distribution de matériaux de construction - dans le cadre d’un partenariat qui lie le groupe de Recyclage et une société spécialisée – ces installations permettent aux petits artisans du BTP de se débarrasser de leurs déchets de chantier dans des alvéoles dédiées tout en optimisant leurs déplacements. En effet, cela permet de développer le double fret : en un seul voyage, l’artisan peut venir déposer ses déchets du BTP et repartir avec des matériaux.
 
 
Vidée le lundi matin, la péniche multiplie les micro-voyages au cours de la semaine, remonte le cours du fleuve, procède à l’enlèvement des gravats de chantier et autres déchets inertes préparés par les opérateurs Paprec grâce à des outils de chargement de bateau spécifiques, et rejoint son port initial le vendredi soir, avant de recommencer le même cycle une fois le week-end terminé. Lorsque les dépôts de déchets de chantier ne se trouvent pas au bord de l’eau, ce sont des camions-bennes classiques qui se chargent des évacuations.

LES APPORTS EXTERIEURS

Dans certains cas, Paprec récupère les déchets de chantier directement sur ses sites, où les entreprises de construction et de démolition qui disposent d’outils de collecte (grâce à des systèmes de location de bennes, à Paris comme ailleurs) mais pas de centres de traitement des déchets de construction, de démolition ou de déconstruction, viennent déposer leurs matières. Les matières récupérées de cette façon sont les mêmes que celles de la collecte principale et sont facturées à prix d’entrée sur le site – après vérification de la qualité - en fonction du déchet apporté. Notons que les prix varient autant que les traitements et les exutoires des différents produits.

POIDS LOURDS

Depuis 1994, Volvo Trucks est le premier fournisseur de camions de Paprec Group, soucieux d’optimiser son rendement (le taux de panne des camions Volvo est le plus faible du marché) tout en réduisant son impact environnemental (recyclables à 95%, les 40 tonnes choisis consomment moins de 30 litres pour 100 km, c'est-à-dire six fois moins, en comparaison, qu’une voiture ordinaire).
 
 
D’une capacité de stockage maximale de 25 tonnes de charge, les poids-lourds Paprec (en semies Tautliner ou non, capables, dans la norme Guima, de charger tous les types de bennes) se multiplient sur les routes de France à mesure que le groupe se déploie à l’échelle nationale. D’une puissance variable, les plus performants (des Volvo FH16 de 750 chevaux) sont confiés aux meilleurs chauffeurs du groupe, récompensés par des Castors d’Or. Au sein du parc roulant de Paprec, 1000 camions sont aujourd’hui géo-localisés, et peuvent donc être facilement repérés, puis déroutés pour répondre à une urgence quelconque. Toutes les bennes à gravats et autres caissons utilisés par Paprec pour la gestion de chantier et la collecte des déchets de construction sont également équipées de traceurs, et ce même si les tournées de collecte des déchets de chantier sont infiniment moins complexes que celles des camions chargés de récupérer des papiers/cartons, les poids-lourds étant fréquemment sommés de se rendre d’un point A à un point B, et inversement.
 
Découvrez d'autres informations sur le recyclage des déchets de chantiers :
 

Interrogez nos spécialistes

Afin de répondre au mieux à votre demande, nous vous remercions de renseigner l'ensemble des informations demandées ci-dessous.

* Champ obligatoire

Conformément à la loi Informatique et libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez par ailleurs d'un droit d’accès de rectification, de modification et de suppression concernant les données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous contactant à l'adresse suivante: Paprec Group, Département Communication, 7 rue Pascal 93126 La Courneuve Cedex.