Le tri du bois

Avant d’être valorisé à proprement parler, et après avoir été collecté par les spécialistes du recyclage du bois, les déchets de ce type passent tous par une indispensable phase de tri en usine. Découvrez-en ici les différentes étapes.

Tri manuel, Paprec Group

Le tri manuel

Une fois la collecte des déchets de bois achevée, et le contenu des différentes bennes contrôlé lors de leur arrivée sur le site d’une entreprise de recyclage du bois, la séparation des matières commence. Ou se poursuit dans certains cas, puisque les bennes triées à la source ne contenant que du bois sont directement redirigés vers la chaine de tri.
 
Le contenu des autres, c'est-à-dire celles qui recèlent des déchets en mélange, est déposé sur le sol de l’usine de recyclage de bois. Un tri manuel est alors effectué par des opérateurs qualifiés, qui peuvent également employer une pelle mécanique pour séparer les différentes matières reçues et les placer dans des alvéoles dédiées. Certaines reçoivent ainsi exclusivement du bois A, tandis que les autres stockent uniquement du bois AB (C'est-à-dire un mélange des deux catégories principales de bois recyclable).

Le tri optique

Dans certains cas et certaines usines de recyclage du bois, une chaine de tri optique est employée pour séparer le bois des autres déchets en mélange.
 
Ainsi, une fois la partie des matières comprenant les papiers, les cartons et les plastiques éliminée manuellement, ne reste sur les tapis qu’un agrégat de bois, de verre et de gravats. Ces matières sont alors automatiquement dirigées vers un bassin de flottation, qui va permettre de récupérer la fraction la plus légère des déchets (celle qui flotte, contrairement aux gravats ou aux morceaux de verre les plus lourds).
 
Le trieur optique à proprement parler entre alors en jeu, identifie les fragments de vieux papiers ou de carton restants et ne conserve que le bois. La deuxième phase de recyclage du bois, à savoir le broyage, peut alors commencer.

Broyage bois, Paprec Group

Le broyage

L’étape de broyage – indispensable au sein de toute usine de recyclage du bois - est elle-même divisée en deux phases.
 
Ainsi, les déchets triés sont tout d’abord placés dans un broyeur lent équipé d’aimants favorisant l’élimination des parties métalliques des déchets (comme les clous, les charnières ou encore les vis que l’on retrouve bien souvent sur les déchets issus de la collecte des encombrants). Par la suite, les matières broyées à 200mm passent dans des cribles à trommel (ou tamis cylindrique), chargés d’achever leur affinage. Parce que recycler du bois, c’est aussi faciliter le futur travail des transformateurs chargés de le revaloriser. Notons d’ailleurs que si ces machines n’effectuent pas leur tâche aussi rapidement que les affineurs automatiques, elles empêchent toutefois une production de poussière trop importante, et limitent donc la pollution qu’elle engendre.   
 
Après le double-broyage, les matières sont de nouveau placées dans des alvéoles spécifiques, en attente d’acheminement vers leurs différents exutoires, qui en assureront la valorisation matière ou énergétique. Soit la suite logique du processus de recyclage du bois.
 
 
Découvrez d'autres informations sur le recyclage du bois : 
 

Interrogez nos spécialistes

Afin de répondre au mieux à votre demande, nous vous remercions de renseigner l'ensemble des informations demandées ci-dessous.

* Champ obligatoire

Conformément à la loi Informatique et libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez par ailleurs d'un droit d’accès de rectification, de modification et de suppression concernant les données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous contactant à l'adresse suivante: Paprec Group, Département Communication, 7 rue Pascal 93126 La Courneuve Cedex.