Nos métiers

Paprec Group encourage la réussite et l'accomplissement de chacun. Retrouvez ici les témoignages de collaborateurs dont la carrière est faite d'expériences variées et enrichissantes.

Chef de centre – Unité de valorisation énergétique

Pierre Burgunder, Inova de Pithiviers (45)
Raymond Gorak, Inova Noyelles-sur-Lens (62)

Paprec Group, chef Unité de valorisation énergétique

Introduction

Transformer le contenu d’une poubelle en kilowatt/heure ? C’est le rôle des unités de valorisation énergétique  de Paprec Group, qui traitent chaque année des milliers de tonnes de déchets. L’un des principaux, situé à Noyelles-sur-Lens, dispose d’une capacité de 106 000 tonnes par an. Son turbo-alternateur peut ainsi produire 50 000 MWh d’électricité chaque année, de quoi alimenter 8 000 foyers. L’usine, ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, emploie 25 personnes, sous la responsabilité de Raymond Gorak, chef du centre.

 

« La gestion du personnel occupe une grande partie de mon temps, tout comme le pilotage du budget. Mais l’un des aspects les plus sensibles concerne le respect des obligations réglementaires, en perpétuelle évolution. » Deux fois par an, les chaudières sont mises à l’arrêt pour une révision totale, en dehors des périodes hivernales : le contrat qui lie Inova (la filiale de Paprec Group qui exploite cette unité de valorisation énergétique) à EDF l’oblige à fournir un minimum d’électricité lors des périodes de fortes demandes.

Paprec Group, chef unité de valorisation énergétique

Trouver des déchets

A Pithiviers dans le Loiret, l’usine plus récente ne nécessite qu’une seule interruption annuelle. Spécificité, cette installation permet une double valorisation, électrique et thermique. L’énergie vient alimenter le réseau EDF et la chaleur est destinée à la malterie voisine. « Ce métier exige une disponibilité permanente, raconte Pierre Burgunder, le chef du centre. A tout moment, il faut être joignable en cas de problème, comme une fuite, un bouchage dans la cheminée ou une panne sur la turbine. Il faut trouver la bonne solution avec les équipes de maintenance dans les meilleurs délais, de jour comme de nuit ! »

 

Les chefs de centres doivent aussi maximiser l’utilisation de leurs unité de valorisation énergétique . Avec ses 150 000 habitants, la communauté d’agglomération de Pithiviers, cliente du site, fournit 42 000 tonnes de déchets chaque année, sur une capacité de 64 000 t. « À nous de trouver des tonnages supplémentaires, auprès d’autres collectivités, d’autres agences Paprec ou de concurrents, tout en s’assurant que les coûts de transports rendent l’opération économiquement viable ».

 

Métier relationnel et technique, le chef de centre travaille en équipe et avec réactivité pour s’assurer de la bonne exploitation de l’unité de valorisation énergétique . « Il faut toujours veiller à donner du sens à nos actions et ne pas hésiter à s’impliquer directement dans des aspects très opérationnels, conclut Raymond Gorak. Nous sommes dans le même bateau ! »