Nos métiers

Paprec Group encourage la réussite et l'accomplissement de chacun. Retrouvez ici les témoignages de collaborateurs dont la carrière est faite d'expériences variées et enrichissantes.

Agent de bascule

Virginie Destrac Terralia 40, Aire-sur-l’Adour
Djazoul Missoum, Paprec Chantiers 92
Aurélie Delolmo Paprec Rhône -Alpes 69
Nicolas Guilbaud Paprec Ouest 72

Paprec, agents de bascule

Introduction

Chaque jour, des dizaines de camion entrent et sortent des usines de Paprec Group. Au cœur de ce ballet incessant, l’agent de bascule enregistre méticuleusement les poids et la provenance des camions.



Pour être un bon agent de bascule, mieux vaut savoir rester calme sous la pression. Certains jours, plusieurs centaines de camions peuvent se présenter à la bascule (appareil de pesage à l'aide duquel on mesure la masse d'une voiture, d'un camion, etc ...). Des camions dont les poids entrants et sortants doivent être scrupuleusement répertoriés. C’est le rôle des agents de bascule.

Agent de bascule : Missions principales

Chaque chauffeur entrant, qu’il soit de chez Paprec Group ou d’un partenaire extérieur, doit se présenter à la bascule en arrivant sur le site. Il délivre ensuite les matériaux à l’endroit indiqué par l'agent de bascule et repasse à la pesée.

 

L’agent valide le relevé et remet le bon au chauffeur, qu’il doit garder en copie et archiver. « Je réceptionne 90 bennes Paprec par jour. Il peut y avoir une vingtaine de clients extérieurs qui apportent des matériaux sur le site. Puis entre dix et vingt chargements de balles à expédier… des pesées à multiplier par deux ! », évalue Aurélie Delolmo, agent de bascule pour Paprec 69.

 

« Quand j’ai commencé, il m’arrivait de me sentir débordée. Mais cela fait huit ans que j’exerce et maintenant, j’ai mes repères. Même si je déborde d’appels téléphoniques, même si les camions s’accumulent pour entrer, j’attaque par ordre d’urgence", poursuit Aurélie Delolmo.

Borne de la bascule, Paprec Recyclage

Un aspect différent

Souvent, l’agent de bascule effectue d’autres missions. Aurélie Delolmo assiste aussi le responsable planning et répond donc aux demandes clients, pointe les tournées du jour et prépare celles du lendemain.

 

Virginie Destrac est assistante d’exploitation pour Terralia, à Aire sur l’Adour.  « L’urgence est toujours le camion qui arrive… tu dois abandonner tes autres activités, y compris celles qui demandent de l’attention comme la facturation », confirme-t-elle.

 

Nicolas Guilbaud, assistant planning chez Paprec Ouest 72, confirme qu’« il vaut mieux être organisé et rigoureux. Comme tout va très vite, il est difficile de rattraper ses erreurs ! ». Il lui faut aussi bien connaître les matières gérées par le site et avoir l’œil. « Je prends des photos des chargements de camions et il m’arrive de prendre la décision de déclasser les matières », ajoute ainsi Djazoul Missoum, agent de bascule pour Paprec Chantiers 92, à Gennevilliers.

 

Un sens aiguisé du dialogue et de la diplomatie est donc de rigueur pour ces responsables de bascule, qui voient souvent les chauffeurs comme leurs « clients ».

 

« Il nous arrive de devoir éconduire gentiment des gens qui pensent que nous sommes une déchèterie », relate ainsi Nicolas Guilbaud.  « Ce qui me plait particulièrement, c’est d’expliquer à de nouveaux chauffeurs les règles de sécurité et l’agencement du site », confie ainsi Virginie Destrac. « J’aime bien quand les chauffeurs me racontent les chantiers pour lesquels ils travaillent », ajoute Djazoul Missoum.

 

Et mieux vaut en effet ne pas être timide. Beaucoup de chauffeurs ne parlent pas français. « Au début, c’est difficile, puis tu prends rapidement le pli : je parle avec les mains et ça se passe très bien », sourit Aurélie Delolmo.