La collecte des DEEE

Le terme DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) englobe tous les objets alimentés par des courants électriques ou électromagnétiques (fournis par des piles, des prises secteur ou des batteries). Chaque année, la France met sur le marché environ 1,5 millions de tonnes de nouveaux appareils, et recycle plus de 340 000 tonnes de produits usagés.A titre indicatif, chaque foyer français possède environ vingt kilos d’équipements électriques et électroniques, mais génère autant de kilos de DEEE B to C (Business to Consumer). Une quantité de déchets qui n’est pas encore intégralement traitée, puisque les entreprises de recyclage ne récupèrent que 7 kilos de produits de ce type par habitant et par an. Paprec D3E collecte ces DEEE ménagers en partenariat avec des éco-organismes spécialisés, directement chez les distributeurs et au sein des déchetteries. Un processus dont nous allons détailler les opérations pour découvrir comment le groupe capte ces produits avant de les acheminer vers des sites de tri des déchets.

LA COLLECTE DES DEEE B TO C (BUSINESS TO CONSUMER)

Ce type de collecte, qui concerne au premier chef les DEEE produits par la grande distribution, les producteurs industriels, les PME et les ménages, s’effectue essentiellement en déchetterie, pour le compte de certains éco-organismes. Des caisses grillagées (dont le nombre varie en fonction de la taille des installations) sont mises à la disposition des usagers, et vont permettre la récupération de quatre types de produits : le PAM (Petits Appareils Ménagers), les écrans, le GEM (Gros Electro-Ménager) non froid (machines à laver, lave-vaisselles, fours etc.) et le GEM froid (frigos, congélateurs).
 
A partir d’un certain seuil (généralement fixé à une ou deux tonnes de déchets électriques et électroniques) et suite à la demande de la déchetterie, le groupe Paprec D3E planifie un circuit de collecte optimisée et récupère les déchets DEEE qui seront ensuite tracés, réceptionnés, séparés et triés sur ses sites de regroupement et de traitement des déchets.
 
Si les chauffeurs du groupe bénéficient pour ce faire de divers outils de collecte et de gestion des déchets, à savoir des chariots peseurs, des transpalettes (chariots hydrauliques, manuels ou électriques facilitant le convoi des palettes) et des camions de 19 tonnes équipés de hayons (soit des plates-formes élévatrice placée à l’arrière de la caisse du poids lourd), récupérer les DEEE implique toujours un minimum de manutention. Il s’agit par exemple de collecter les déchets recyclables parfois disséminés aux quatre coins des déchetteries (Si le PAM est placé dans une grille, les appareils plus conséquents, comme les frigos ou les machines à laver, sont posées au sol), remplir les grilles lorsqu’elles sont incomplètes, remettre de nouvelles grilles à disposition, et bien évidemment charger différents appareils sur les palettes et les chariots élévateurs.
 
Un travail exigeant accompli par des opérateurs formés pour cela (généralement seuls sur les déchetteries) et naturellement disposés à effectuer de telles manœuvres. Et si le ratio change en fonction du milieu - rural ou urbain – ou des différents réseaux de déchetteries visitées par les opérateurs du groupe, on estime qu’un seul camion-hayon de 19 tonnes permet de collecter environ cent tonnes de déchets électroniques et électriques par mois, chacun de ces camions pouvant accomplir lors ses tournées optimisées la collecte des DEEE auprès de deux, trois ou même quatre déchetteries par jour.

LA COLLECTE DES PILES

La collecte des piles usagées, ces petits produits particuliers néanmoins affiliés aux DEEE, s’effectue aussi en déchetterie. Les usagers déposent alors ces déchets dans des fûts de 200 litres prévus à cet effet et pourvus d’un sac plastique. Ces containers spécifiques sont ensuite collectés par les opérateurs Paprec, regroupés et expédiés vers des centres de traitement  des déchets spécialisés, qui effectueront le broyage et le recyclage des piles usagées.
 
Dans le cadre de la collecte des piles auprès des entreprises, de petits bacs adaptés à la taille des différentes installations sont mis à la disposition des employés, pour faciliter la récupération de ces DEEE singuliers.

LA COLLECTE DES DEEE B TO B (BUSINESS TO BUSINESS)

On appelle en l’occurrence déchets du B to B tous les déchets électriques et électroniques produits par les entreprises, c'est-à-dire du matériel informatique, qui représente 90% des produits récupérés (unités centrales, moniteurs, serveurs, claviers, souris, fax, imprimantes, ordinateurs portables) mais aussi des téléphones, fixes ou portables. 
 
Dans ce cadre, deux modes de collecte des DEEE sont envisageables pour fluidifier la gestion des déchets : le premier implique la mise à disposition de caisses grillagées dans les locaux des clients ou des producteurs, qui sont alors responsables du pré-tri des déchets informatiques (et autres). Il s’agit par exemple de répartir les D3E par famille de produits, de façon à faciliter le tri final, la dépollution et donc la valorisation des déchets recyclables. 
 
Dans le second cas de figure, les entreprises de recyclage des déchets comme Paprec D3E effectuent des collectes ponctuelles, et récupèrent des DEEE professionnels placés en vrac au sous-sol ou à l’étage d’un immeuble. Il s’agit d’une prestation plus élaborée, compliquée par l’accessibilité relative des déchets - parfois entreposés au sous-sol ou à l’étage d’un immeuble - ou le poids de certains produits, comme les serveurs informatiques.
 
Là encore, ces opérations de collecte comprennent une grande part de manutention et l’emploi ponctuel de petits camions susceptibles de pénétrer dans le parking des différents bâtiments.

TRANSPORT

POIDS LOURDS
Depuis 1994, Volvo Trucks est le premier fournisseur de camions de Paprec Group, soucieux d’optimiser son rendement (le taux de panne des camions Volvo est le plus faible du marché) tout en réduisant son impact environnemental (recyclables à 95%, les 40 tonnes choisis consomment moins de 30 litres pour 100 km, c'est-à-dire six fois moins, en comparaison, qu’une voiture ordinaire). D’une capacité de stockage maximale de 25 tonnes de charge, les poids-lourds Paprec (en semies Tautliner ou non, capables, dans la norme Guima, de charger tous les types de bennes) se multiplient sur les routes de France à mesure que le groupe se déploie à l’échelle nationale.
 
D’une puissance variable, les plus performants (des Volvo FH16 de 750 chevaux) sont confiés aux meilleurs chauffeurs du groupe, récompensés par des Castors d’Or. Au sein du parc roulant de Paprec, 1000 camions sont aujourd’hui géo-localisés, et peuvent donc être facilement repérés, puis déroutés pour répondre à une urgence quelconque. Toutes les bennes Paprec utilisées pour la gestion des déchets sont également équipées de traceurs, capables de fluidifier les tournées optimisées des véhicules dédiés à la collecte des déchets  électroniques et électriques.
 
Le recycage des piles et des D3E est un processus par étape. Découvrez les : 
 

Interrogez nos spécialistes

Afin de répondre au mieux à votre demande, nous vous remercions de renseigner l'ensemble des informations demandées ci-dessous.

* Champ obligatoire

Conformément à la loi Informatique et libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez par ailleurs d'un droit d’accès de rectification, de modification et de suppression concernant les données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous contactant à l'adresse suivante: Paprec Group, Département Communication, 7 rue Pascal 93126 La Courneuve Cedex.