Aller au contenu

Que deviennent les déchets qui ne peuvent plus être recyclés ou qui ne sont pas recyclables ?

Déchets ménagers non valorisables, déchets médicaux, pots de peinture, solvants, déchets radioactifs, gravats...ils sont la bête noire du cycle de valorisation. Qu'advient-il alors de ces déchets non recyclés ou non recyclables ?

Dans cet article, il est question de la gestion ultime des déchets, c’est-à-dire du traitement des déchets qui ne peuvent plus être exploités sous quelque forme que soit, ni réemployés, ni recyclés, ni valorisés énergétiquement, ni compostés.

Déchets médicaux

Quels déchets ne sont pas valorisables ?

Situés en bout de chaîne de traitement, leurs caractères polluants ou dangereux ne sont plus à même d'être réduits davantage et leur part valorisable n’est plus économiquement et/ou techniquement extractible. Ce sont les déchets ultimes.

  • Les déchets ménagers assimilés (DMA) (Les bons gestes du recyclage : Que faire des déchets non recyclables) (gobelet en plastique, carton souillé, coton-tige, couche-culotte, tube de dentifrice, etc.) ;
  • Les refus de tri issu du traitement de la collecte sélective ;
  • Les déchets qui ont dépassé leur taux de recyclabilité et ne peuvent donc plus être valorisés (papier, carton, plastique, etc.) ;
  • Les déchets industriels banals (DIB) non valorisables (déchets d’emballage, déchets de chantiers, déchets d’entretien et matériel en fin de vie, etc.) ;
  • Boues de station d’épuration;
  • Les déchets inertes (bétons, tuiles, céramiques, déchets de verre, terres et granulats non pollués, etc.) ;
  • Les déchets médicaux;
  • Les déchets dangereux (industriels et ménagers) ;
  • Etc ...

Le saviez-vous ?

Parmi ces déchets ultimes, on retrouve parfois des déchets qui auraient pu être recyclés, c’est-à-dire des déchets qui sont valorisables (collecte sélective, compost, etc.), mais qui n’ont pas été triés en amont par les consommateurs. Il est donc impératif de bien trier vos déchets !!

QUEL EST LE DEVENIR DES DÉCHETS ULTIMES ET NON RECYCLÉS ?

Si selon la hiérarchie de la gestion des déchets, un déchet ne peut être ni réutilisé, ni recyclé, ni valorisé organiquement ou énergétiquement alors il sera éliminé.

Par quel moyen ? Soit par incinération (donc sans valorisation énergétique), soit dans une installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND).

  • L’incinération sans valorisation énergétique

L’incinération de déchets sans qu’une valorisation énergétique ne soit pratiquée, ou pour laquelle la valorisation énergétique ne présente pas suffisamment de rendement, est une opération d’élimination. Cependant, cette opération à aujourd’hui presque disparu de la panoplie des traitements des déchets. En 2014, moins de 2 % des quantités de déchets traités ont été incinérés sans valorisation énergétique.

Incinération_dechets_non_recyclable
  • Le stockage des déchets

Le stockage est le dernier mode de la hiérarchie des traitements. Il est clair que l’ancien concept de « décharge » est totalement révolu. Aujourd’hui, une installation de stockage doit être intégrée dans une approche globale du traitement des déchets. Les déchets sont stockés dans des casiers étanches, dans des conditions très contrôlées afin de maîtriser leur impact sur l’environnement et garantir une parfaite réhabilitation du site après son exploitation.

7 - 4 Chiffre

36%

de nos déchets annuels sont traités en installation de stockage (ISDND).

7 - 2 Chiffre
millions de tonnes de déchets ont été envoyées en ISDND en 2014.

Trois catégories d’installations de stockage de déchets existent en France et sont distinguées au sein de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement :

Décharge de classe 1

Pour les "déchets industriels spéciaux" et les "déchets ménagers spéciaux", présentant un caractère dangereux reconnu pour le milieu naturel ou les êtres vivants. Elles sont également appelées Centres de stockage de déchets dangereux (CSDD).

Avant d’être enfouis, les déchets sont "stabilisés" par extraction, notamment, des liquides dangereux pour limiter les réactions chimiques dans la fosse.

Exemples : déchets contenant de l’arsenic ou du plomb ; des boues de peinture ou d’hydrocarbures ; déchets de l’industrie pétrolière ; aérosols ; colles ; détergents ; insecticides ; etc.

Décharge de classe 2

Pour les déchets ménagers et assimilés (DMA), ainsi que les déchets industriels banals (DIB).

Elles sont également appelées Installation de Stockage de Déchets non Dangereux (ISDND). Il est interdit d’y enfouir autre chose que des déchets ultimes.

Décharge de classe 3

Pour les résidus inertes du bâtiment et des travaux publics. Aussi appelées Installation de Stockage des Déchets Inertes (ISDI), elles sont destinées aux déchets qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas, ne produisent aucune réaction physique ou chimique et qui ne détériorent pas d’autres matières en contact de manière préjudiciable à l’environnement ou à la santé humaine.

Exemples : terres, gravats, déchets de démolition, déblais, vitrage, etc.

Le saviez-vous ?

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a fixé un objectif de réduction de l’élimination par stockage de moitié en 2025 avec une étape intermédiaire de - 30 % en 2020, par rapport aux quantités admises en décharge en 2010.

fonctionnement_isdnd

Les grands principes de fonctionnement d’une ISDND :

 

  • Contrôle très strict des déchets entrant sur le site.
  • Stockage des déchets dans des unités délimitées : casiers (ou alvéoles).
  • Imperméabilité des terrains sur le fond et sur les côtés.
  • Maîtrise des eaux de surface et souterraines.
  • Collecte et valorisation des gaz de fermentation.
  • Respect des contraintes environnementales.
  • Mise en place d’une couverture finale pour limiter les infiltrations.
  • Réaménagement et suivi du site après exploitation.

Une fois son exploitation achevée, en partie ou en totalité, une installation de stockage (pour déchets non dangereux ou déchets inertes), est réhabilitée et intégrée dans son milieu naturel.

Actuellement, le reverdissement (végétalisation) demeure le procédé de réaménagement le plus courant.

Découvrez aussi

Que deviennent les déchets qui ne peuvent plus être recyclés ou qui ne sont pas recyclables ?

Que deviennent les déchets recyclables ?

Que deviennent les déchets recyclables ? Vos déchets ont de l’avenir ! Une fois collectés et triés les (...)

Que deviennent les déchets qui ne peuvent plus être recyclés ou qui ne sont pas recyclables ?

Histoire du recyclage dans le monde

HISTOIRE DU RECYCLAGE DANS LE MONDE   Le recyclage des déchets n’est pas né d’hier et précède même de (...)

Que deviennent les déchets qui ne peuvent plus être recyclés ou qui ne sont pas recyclables ?

Notre vision du recyclage de demain

Notre vision du recyclage de demain Pour demain, des matières premières issues du recyclage Les matières (...)

Restez informé