Site Paprec Pont St Maxence, démarrage début mai 2011

Site Paprec Pont St Maxence, démarrage début mai 2011

10 mai 2011

Actualités

Le 23 juin 2010, Paprec est désigné par le Tribunal de Commerce de Compiègne comme repreneur de l’ensemble immobilier de l’ancienne papeterie PSM en dépôt de bilan depuis 2008. Paprec a pour objectif de faire de ce site géographiquement exceptionnel, la vitrine de l’éco-industrie française réunissant en un même lieu tous les savoir-faire du groupe.
Malheureusement une pollution cachée a compliqué son arrivée. Avec le soutien du liquidateur, de la mairie, de la préfecture et des élus, une solution a été trouvée.
Pont Saint Maxence démarre le 2 mai, à la clé : un site de recyclage innovant, des emplois et une zone (enfin) qui sera dépolluée…

Le rappel des faits :

· Le rachat, des objectifs, un beau projet :
Le 23 juin 2010, rachat des terrains de l’ancienne papeterie PSM.
22 hectares dont 45000 m2 couverts à proximité de l’Oise, du futur canal Seine Nord et de l’autoroute
A1, véritable intersection entre la Région Parisienne et le Nord de la France et de l’Europe.
Paprec Recyclage se donne trois ans pour faire du site de Saint Maxence la future vitrine des éco-industries en France en présentant en un même lieu tout le savoir-faire de Paprec Recyclage (Tri et valorisation des papiers cartons, des déchets de chantiers et déchets industriels banals, des plastiques, des DEEE, de la ferraille et des métaux, du tri des collectes sélectives).
Aux vues de la taille du site et de son potentiel de développement, l’implantation de Paprec Recyclage aurait pour conséquence l’embauche progressive d’une centaine de personnes au cours des deux prochaines années.

· Une parcelle à dépolluer :
Le terrain comporte une parcelle adjacente ayant appartenue à Salpa Hutchinson, filiale de Total qui exerçait une activité de tannerie, rachetée en 1975 par la papeterie PSM.
Une étude de sols de la parcelle fait état d’un dépôt de déchets de synderme (produit synthétique obtenu à partir de fibres de cuir agglomérées entre elles par du latex naturel) et d’autres déchets.
Une société spécialisée dans la dépollution reprendra la parcelle polluée grâce à l’action de la préfecture et de la Drire qui ont mis en cause les pollueurs initiaux de la parcelle.
Paprec remercie le préfet, la mairie, les élus et le liquidateur qui ont permis une issue favorable à ce dossier.

En conclusion :
Une industrie nouvelle créatrice de matières premières se crée en France, l’un des pays champion du monde du recyclage. Paprec poursuit son aventure industrielle.